top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurKlein Blue Team

Les enjeux et les perspectives de l’Assurance Cyber


Image d'illustration de l'étude réalisée par Klein Blue sur l'assurance embarquée

L'assurance cyber est une forme d'assurance conçue spécifiquement pour protéger les entreprises et les particuliers contre les risques liés à l'informatique et à internet. Elle couvre généralement les coûts associés à la gestion et à la récupération d'incidents de cybersécurité (violation de données, extorsions, pertes d'exploitation, restauration des données, etc.). Face à l'explosion des cybermenaces observée depuis 2018, la protection contre les cyber-attaques est devenue un enjeu majeur pour toutes les organisations. Pour découvrir les enjeux et les perspectives de l’assurance cyber ne manquez pas notre étude exclusive.



Les points forts de l'étude

  • Une analyse précise du marché français 

  • Une présentation des enjeux commerciaux, politiques et réglementaires

  • Une sélection d’acteurs clés

  • Un focus sur les tendances du secteur 

  • Une approche de positionnement à adopter pour les assureurs



Quels sont les impacts d’une cyber attaque pour les entreprises touchées ?


Impact économique

En cas de cyberattaque l’entreprise risque une perte financière directe, un préjudice causé à la sécurité nationale et/ou une demande de rançon.

En 2017, le groupe français Saint-Gobain a subi une perte de plus de 250 millions d’euros de dégâts à cause d’une cyber attaque perpétrée contre une filiale ukrainienne.


Impact digital

Au niveau du digital, une cyberattaque peut entraîner l’endommagement ou l’indisponibilité de certains systèmes, corrompre des fichiers de données et exfiltrer des données.

En 2023, une attaque à paralysée 14 usines de l’entreprise Toyota au Japon car son système informatique n'était plus en mesure de traiter les commandes de pièces détachées.


Impact physique

Perturbation, destruction ou manipulation d’actifs physiques, d’infrastructures, d’équipements ou de dispositifs connectés via des réseaux informatiques, sont également des risques que peut engendrer une cyberattaque.

En 2014, une aciérie allemande a été victime d’une cyberattaque. Les hackers ont réussi à prendre le contrôle des logiciels de production de l’usine causant ainsi de lourds dégâts matériels.


Impact de réputation

Risque d’une publicité ainsi que d’une perception négative pour l’entité qui a été victime d’un cyber incident.

En 2015, au Royaume-Uni, TalkTalk, un opérateur téléphonique, a subi un vol de données affectant 150 000 de ses clients, menant à une perte de confiance. Cela a provoqué une baisse de 7% de sa clientèle (environ 300k résiliations) au profit de concurrents.


Impact social

Une cyberattaque peut également avoir un impact sur le grand public entraînant des perturbations négatives généralisées sur la société.

En 2022, suite à une cyberattaque, les communications téléphoniques, internet et tous les systèmes informatiques de l’hôpital André Mignot de Versailles, ont été coupés. L’hôpital a été contraint de fermer les urgences pour bloquer le flux extérieur et des patients en réanimation ont été transférés.



Zoom sur le marché français : retour sur l’année 2022 et enjeux pour 2023




En 2023, le marché des grandes entreprises est saturé. Ce segment a toujours disposé de ressources avancées en cybersécurité (départements et budgets dédiés) et par conséquent, se couvrait déjà contre les cyber menaces avant l’explosion de la sinistralité. 


Aujourd’hui, les opportunités de marché pour les assureurs concernent les entreprises de taille intermédiaire et de taille moyenne, qui ont pris conscience plus récemment (notamment depuis la crise du Covid 19) de leur vulnérabilité face à la cyber menace.



Panorama des segments clés et aperçu des acteurs innovants



Tendances du segment distribution :

Les différents acteurs cyber B2B de ce segment ciblent tout particulièrement les TPE et PME, peu adressés par les assureurs traditionnels, avec des offres 100% digitales. Ces offres incluent souvent des services de prévention et d’accompagnement sur-mesure.

Initialement, ces acteurs sont positionnés en B2B, mais certains ont pris le parti de faire pivoter leur modèle de distribution en B2B2B pour permettre de s’adresser également aux courtiers.

Depuis 2021, certains acteurs de niche spécialisés dans le Web3 ont émergé en Amérique et en Europe se positionnant sur des risques correspondant aux nouveaux usages du Web3 (DeFi, crypto, métavers, etc…). Le taux de pénétration de ces produits reste encore faible par rapport à la taille du marché adressable.



Quels positionnement les assureurs doivent adopter ?


Se différencier par la distribution

Les assureurs doivent accéder à de nouveaux segments de marché et atteindre un public plus large en s’associant avec d’autres entreprises ou plateformes. Cela permet d’augmenter les ventes et la visibilité, tout en bénéficiant des canaux de distribution déjà établis par les partenaires.


Investir dans des structures spécialisées en cybersécurité

Les assureurs doivent renforcer leur capacité à comprendre, évaluer, prévenir et gérer les risques liés à la cybercriminalité en accédant à des connaissances pointues et à des technologies avancées.


Se différencier par une approche servicielle

L’objectif étant de fournir aux clients une solution globale qui combine à la fois une assurance contre les risques cybernétiques, et des services complémentaires de prévention et de protection en matière de cybersécurité.


Lancer des services d’aide à la création et à la gestion de captives

Les assureurs doivent accompagner les entreprises dans la création de leur captive, la personnalisation de leur couverture, la maîtrise des coûts, l’optimisation fiscale ainsi que dans la gestion active des risques.


Mener des initiatives de place

Créer des solutions collectives et des normes communes en collaborant avec d’autres acteurs de l’industrie. Ces initiatives peuvent inclure le partage d’expertise, la gestion des risques complexes et la promotion de bonnes pratiques dans l’industrie de l’assurance.


💡Les compagnies d’assurance peuvent adopter diverses stratégies pour s’imposer sur le marché de l’assurance cyber. En revanche, leur approche reste liée à la conjoncture économique du marché. Depuis 2020, une tendance générale vers des conditions de souscription plus strictes se dessine. Les niveaux de couverture diminuent, tandis que les exclusions de garanties augmentent.

Par exemple : 

  • AXA a exclu les garanties cyber de ses contrats responsabilités civiles en 2023.

  • Generali ne couvre plus le paiement de rançon depuis 2022

  • Lloyd’s de Londres a supprimé en 2023 la couverture des attaques soutenues par des Etats pour se prémunir contre tout risque systémique éventuel.



Plan de l'étude

I. Assurance Cyber : définiton, marché, enjeux et défis

  • Définition

  • Cyberattaques : quels impacts pour les entreprises touchées ?

  • 3 phases du marché de l'assurance cyber

  • 2022 : Explosion de la taille du marché mondial

  • Zoom sur le marche français

  • Un marché adressable colossal sur les segments des ETI/PME en France

  • Enjeux commerciaux

  • Enjeux réglementaires

  • Enjeux politiques

  • Principaux défis pour les acteurs de l'écosystème

II. Panorama des acteurs

III. Positionnement des assureurs traditionnels sur le marché et zooms d'initiatives

IV. Bonnes pratiques pour les assureurs




Logo de l'entreprise Klein Blue

Klein Blue accompagne les dirigeants pour identifier les tendances de demain et co-construire des stratégies innovantes.


Grâce à l’expérience acquise auprès de plus 50 clients (Corporate Venture Capital, Direction innovation, Direction de la stratégie, Venture Capital…) et +100 missions sur-mesure, notre équipe a développé les Etudes Klein Blue pour explorer des thématiques d’innovation ou des acteurs innovants.


Nos études vous permettront d’obtenir une vue synthétique sur une thématique d’innovation, de décrypter la stratégie des acteurs en place et de bénéficier de l’avis de nos experts.





Commenti


bottom of page